Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen

par jean-marc KILLIAN  -  2 Novembre 2013, 18:46

L'église est un joyau de l’art gothique flamboyant construit entre 1437 et 1517.

Elle est en cours de travaux de restauration.

Elle possède une façade ouest dans laquelle s'ouvre une rosace. Devant cette façade s'ouvre un porche à cinq baies disposées en arc de cercle, surmontées de gables ajourés. Les trois baies centrales abritent trois portails dont deux sont ornés de portes en bois sculptées, œuvre des huchiers(ébénistes, sculpteurs sur bois) de la Renaissance. Le portail principal s'orne de scènes de la résurrection des morts dans ses voussures et d'un jugement dernier sur son tympan.

Le plan de l'église présente un transept non saillant par rapport aux chapelles latérales. Saint-Maclou conserve la tradition normande de la tour-lanterne comme la cathédrale Notre-Dame, mais en plus, elle fait office de clocher. La flèche de 83 m qui la surmonte date du xixe siècle et est l'œuvre de l'architecte Jacques-Eugène Barthélémy. Le déambulatoire n'a pas de chapelle d'axe et le chœur possède une abside à quatre pans dont la particularité est de présenter un pilier dans l'axe de l'édifice comme dans l'église Notre-Dame de Caudebec-en-Caux, contemporaine.

La sacristie à l'est de l'édifice est un pastiche néorenaissance, dont les colonnes de marbre sont authentiques et proviennent d'Italie.

L'église a subi de nombreux dommages lors de la Seconde Guerre mondiale avec la chute de deux bombes en 1944 entraînant destructions et incendies. En outre, elle a souffert des aléas du climat et de la pollution.

L'intérieur du sanctuaire est conçu pour recueillir le maximum de lumière et est donc très clair. C'est l'une des raisons pour laquelle on note l'absence de chapiteaux sur les piliers de la nef et du chœur, on remarque également la grande dimension des baies qui occupent tout l'espace entre les travées. Le chœur, très rénové, n'a pas récupéré ses belles boiseries baroques d'avant-guerre et seule une chapelle en a conservé. La poutre de gloire du xviiie siècle qui sépare le chœur de la nef a été préservée. Une des chapelles au sud du déambulatoire n'a pas été reconstruite après-guerre.

Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen
Restauration de l'Église Saint-Maclou de Rouen